Expérience hors du corps

Définition 

La Sortie Hors du Corps ou dans la langue de William Shakespeare Out Body Expérience trouve sa définition dans les termes employés.

A ce jour, nous sommes bien incapables d'aller au-delà ; en définitive nous sommes en difficulté de compréhension dès que nous dépassons la vérité de situation. Ce que la conscience perçoit elle le perçoit comme une vérité de situation.

Un jour nous en saurons plus mais aujourd'hui nous en sommes, vis à vis des OBE conscientes, au même niveau de compréhension qu'avant le XIXème siècle quand il s'agissait de s'exprimer sur les rêves.

Il fut un temps où il y avait ceux qui rêvaient et les autres, le monde onirique leur échappait. Si d'aventure vous vouliez trouver un livre sur le sujet il vous fallait aller au rayon ésotérisme. Vous me direz il n'y avait peut-être pas de librairies deux siècles après JC, d'accord mais c'est pour illustrer mon propos.

Il y en a même qui proposait des séminaires dans le style "Comment apprendre à rêver". Aujourd'hui nous savons que tous les humains rêvent. On ne peut donc pas apprendre à rêver, c'est idiot, tout au plus pourrait-on proposer un séminaire sur "Comment se souvenir de ses rêves".

De par mon expérience en OBE consciente je suis intimement persuadé que tous les humains font des OBE simplement à l'instar des rêves ils en sont et en restent inconscients. Why ? I don't know.

Néanmoins, je pars de ce principe donc je n'essaierai pas de vous apprendre à faire des Sorties Hors du Corps mais je vous apprendrai à vous en souvenir. Je vous amènerai alors à mettre de l'intention et de la "Conscience" là où aujourd'hui vous n'en mettez pas de sorte que vous puissiez vous donner l'opportunité de vivre l'expérience... en toute conscience.

Si vous êtes novice sur le sujet je vous mets ci-dessous une petite bibliographie dans un ordre particulier qui va de la lecture simple à une lecture un peu plus compliquée :

- « Voyage aux confins de la conscience » de Sylvie Dethiollaz et Claude-Charles Fourrier aux éditions TREDANIEL. Une grande fenêtre ouverte sur un cas spécifique.

- « Voyage au-delà du corps » de William Buhlman aux éditions ADA. Le monsieur est un grand qui pose les bonnes questions et qui a la bonne compréhension.

- « Voyage aux confins de l'Esprit » Une exploration de la conscience, des rêves et de l'après vie de Sa Sainteté LE DALAÏ-LAMA - éditions j'ai LU

- « Yogas Tibétains du RÊVE du SOMMEIL » de Tenzin Wangyal Rinpoché éditions CLAIR LUMIERE

La liste est non exhaustive, of course. D'autant que, je ne peux pas, en toute honnêteté, faire l'impasse sur le livre D'AKHENA « SORTIES HORS DU CORPS Manuel pratique » éditions EXERGUE.

Ce livre est, à ce jour, le plus complet sur le sujet, il est écrit sobrement, clairement et il est non sectaire ce qui ne gâche rien. Alors pourquoi le mettre en dernier ?

Tout simplement parce qu'il n'y a pas que l'auteur et son livre, il y a aussi le lecteur. Ce lecteur que je vais supposer occidental et de langue Française et donc avoir un travers que nous avons tous à savoir : la recherche de la pilule miracle ou du bon exercice. Il me suffit de faire les bons exercices dans le bon état d'esprit et zoup c'est dans la poche à moi les OBE conscientes. 


Malheureusement c'est non et trois fois non.


 Éléments clefs

Je vous donne maintenant une synthèse afin que vous sachiez dans quel cadre l'opportunité de vivre une OBE consciente s'inscrit.

En premier lieu, je pense que vous l'avez bien compris, c'est un travail sur "le jeu" de la conscience.

Puis, nous trouvons,

- Trois mots clefs : Détermination-Persévérance-Discipline

Je sais ce n'est pas très vendeur mais la réussite est à ce prix et c'est quand même « vachement » plus rigolo que :

de la sueur, du sang et des larmes, n'est-il point ?


- Trois éléments clefs et d'égale valeur : Détermination- Protocole-Timing

Enfin, un état d'esprit, vous êtes un explorateur en herbe, joyeux des découvertes à venir.

Les difficultés que vous rencontrerez dans la mise en place de votre objectif seront essentiellement d'ordre organisationnel, à savoir y consacrer du temps.

Faire une Sortie Hors du Corps est-il dangereux ? Non

Un bémol toutefois, rêver n'est pas dangereux, faire un cauchemar non plus, sauf que c'est quand même mieux si, enfant, on peut aller se rassurer dans le lit des parents ou faire un gros câlin.

Rassurez-vous je ne fais pas de câlins ! mais je resterai à votre écoute tout au long du chemin. Le chemin est-il long ? En moyenne un mois. En fait cela dépend de votre capacité d'engagement, cela peut être 2 jours ou...2 ans.

Pourquoi certains vivent-ils des SHC naturellement et sans travail particulier ? Je n'en sais rien.

Pourquoi Ludwig van Beethoven a-t-il écrit son premier concerto pour piano à 14 ans ? Je n'en sais rien mais vous pouvez toujours apprendre à jouer du piano.

L'expérience de Y'OUT

A la fin des années 1990 j'avais atteint l'objectif que je m'étais fixé 30 ans auparavant à savoir, tenter de répondre à la question :

existe t'-il un moyen de création qui ne soit pas liée d'une manière ou d'une autre à un rapport de force ?

Rapport de force avec la nature, les autres, soi. Répondre à cette question a été long, compliqué, laborieux. Chemin sur lequel on retrouve pêle-mêle, acquisition de connaissances, méditation/épiphanie personnelle, retraites plus ou moins exotiques.

Bref, fin des années 90, j'avais ma réponse. Cette réponse avait une logique et une cohérence qui me satisfaisait pleinement, sauf que. Sauf que, il manquait un truc, quoi ? Je ne savais pas.


Le déclic.

C'est fou comme vous êtes curieux !

Donc le déclic, j'y arrive.

Septembre 2000 ma mère décède d'une longue maladie à l'hôpital Américain.

Repas en tête à tête avec mon père, souvenir-souvenir.

Au détour d'une conversation, d'un épisode de vie, un flash, une image surgit du passé, tous les éléments sont là d'une grande netteté ; la plage, deux personnes qui discutent, un tronc d'arbre mort, les dunes pas très hautes, une bicoque en bois et surtout cette plage immense, déserte, puis une des deux personnes se lève et court, fin.

Ce jour là à tout juste 4 ans ma petite bouée ronde s'était retournée, ce jour là j'ai failli perdre la vie, ce jour là fut ma première sortie hors du corps.

Une seconde sortie dans la foulée me revient en mémoire, 5 ans, opération des amygdales, hôpital militaire, un grand costaud me prend sur ses genoux, il a une lampe allumée à son front, j'ai l'impression que je vais étouffer tellement il m'enserre de ses bras avec force, ça y est je suis sorti.


Je suis né en Afrique et ces deux événements se sont déroulés sur ce continent, dans les années 60.

Dès l'instant où je revois précisément les deux scènes ce qui retient d'abord mon attention c'est la netteté et la précision des images qui se rappellent à moi.

Dans un deuxième temps je remarque que d'une façon assez étrange il n'y a pas d'émotions dans le film, non pas que 40 ans après elles se soient perdues dans les méandres de ma mémoire mais tout simplement parce que ces deux expériences ont été vécues comme telles.

Un fait vécu comme un fait, une expérience vécue sans affect, sans mental, je suis non pas comme un étranger à la scène, je fais partie de la scène, un élément de la scène je suis.

En octobre 2000 je n'avais pas dans la base de données de ma mémoire l'expression " sortie hors du corps" en outre cela ne correspondait pas avec les expériences de mort imminentes relatées par Moody dans ses bouquins et que j'avais pu lire.

Peu de temps après, je me confie à une amie au hasard d'un déjeuner chez elle.

Tout d'un coup voilà qu'elle se lève, disparaît de la pièce pour réapparaître aussitôt quelques minutes plus tard. Elle me tend un livre « tiens cela devrait t'intéresser ».

Je tends les mains et je récupère le livre, "Le voyage hors du corps" de Robert Monroe. Autant dire de suite que de retour chez moi je prends le bouquin et je ne le lâche plus avant de l'avoir terminé.

Ce soir là j'ai compris, le truc qui me manquait c'était de vivre ou de revivre l'expérience de première main de mon Je Suis " multidimensionnel".

Toutes les expériences que j'ai vécues et dont j'ai pu me souvenir se sont toutes déroulées avant d'avoir 6 ans ou peu de temps après. Je n'ai plus fait d'exploration par la suite sans compter que seule une suite d'événements improbables m'avait permis de m'en souvenir.

Donc à ce stade comment faire ?

    Suivre un séminaire animé par Y'OUT ou aller lire le livre " Voyage au-delà du corps" de William Buhlman le seul par ailleurs que je conseille au néophyte dans un  premier temps.

Pourquoi ce livre ? Parce que je suppose que nous suivons tous à peu près le même parcours : recherche, livre sur le sujet and so on.

Il m'a fallu deux ans pour comprendre et revivre l'expérience d'une sortie hors du corps, exception faite d'une sortie avortée. Sortie sans état vibratoire, effet tunnel, direction rapide vers un point lumineux, peur réflexe, retour à mon corps biologique.

C'est une chose que de vivre des sorties “fortuites” et non souhaitées et cela en est une autre que de vouloir “volontairement” les réaliser à nouveau.

Il n'y a pas de formule magique, en tous cas pas encore, par contre le chemin qui mène à la réalisation de l'objectif est passionnant et une source de connaissance sur soi d'une extrême richesse.